• PAM FM stéréo

Haïti, Malgré Tout A Ecrit Son Histoire

Depuis la victoire fulgurante de la sélection haïtienne de football contre le Canada, les haïtiens n’ont pas chômé dans les rues et sur les réseaux sociaux pour exprimer leur fierté et leur contentement vis-à-vis de leur équipe nationale. Un vent d’espoir semblait souffler pour ce peuple toujours en quête de ces rares moments de joie pour s’unir et s’amuser. En effet, une qualification haïtienne en demi-finale pour la Gold Cup ne se voyait pas tous les jours car la dernière fois, ce fut en 1991. Après 4 victoires consécutives dans cette compétition, les Grenadiers voulaient encore bombarder les filets. Toutefois, il leur restait un défi majeur à relever pour aller disputer cette finale : Battre le Mexique, grand favori qui a remporté 10 fois la compétition depuis sa création. De plus, en 2009, le Mexique avait éliminé Haïti en quart de finale 4-0. Exactement dix ans plus tard, les Grenadiers voyaient là une occasion de prendre leur revanche.

La nuit dernière, la nation haïtienne était en branle pour supporter leur équipe qui disputait cette place pour la finale en Arizona, sur la pelouse du State Farm Stadium à Glendale. Connaissant déjà les qualités remarquables du portier mexicain Guillermo Ochoa et des attaquants mexicains, l’entraineur avait opté pour une formation très défensive avec quelques contre-attaques rapides pour tenter de marquer un but. Malgré les assauts répétés des mexicains, la défense haïtienne a tenu. Et les rares fois où celle-ci a fait défaut, Johnny Placide, le gardien de but haïtien a brillamment sauvé la formation haïtienne.


La défense du Mexique, elle aussi ne voulait rien lâcher malgré les tentatives ratées de Donald Guerrier et d’Hervé Bazile. Le match est resté 0-0 pendant les 90 minutes du temps règlementaire. Les mexicains autant que les haïtiens visiblement épuisés allaient encore se disputer le ticket pour la finale durant 30 minutes de prolongation. Les Grenadiers revenus à la charge, le score est resté inchangé jusqu’à ce qu’une faute très controversée sur le joueur mexicain, Raul Jiménez dans la surface de réparation, vienne renverser la vapeur. L’arbitre central qatarien accorde un penalty au Mexique qui vient briser le rêve de toute la nation haïtienne de voir son équipe pour une fois en finale de la Gold Cup depuis 1973. Resté sur le qui-vive, on attendait quand-même un miracle en faveur de la sélection haïtienne comme ce fut le cas avec le Canada.



Mikael Cantave, qui a remplacé dès le début de la première période de prolongation, l’attaquant Wilde Donald Guerrier, était tout près de réaliser ce forfait à 2 minutes de la fin mais le ballon est allé se cogner contre la barre transversale pour ne pas inquiéter Guillermo Ochoa. Ce match est resté comme un gout amer pour tous les haïtiens qui croyaient à ce rêve vu les circonstances de la défaite. Mais quelques minutes après le match, les internautes haïtiens autant qu’étrangers n’ont pas cessé de saluer la bravoure et les qualités indéniables de la sélection haïtienne qui a malgré tout écrit son histoire pour cette 15e édition de la Gold Cup. Les joueurs navrés mais pas abattus témoignent encore sur leurs comptes personnels leur amour et leur dévotion pour la mère Patrie et pour tous les haïtiens.



JEAN REYNALD SAINT-HUBERT




18 vues0 commentaire

Recevez nos nouvelles

  • facebook
  • twitter
  • YOUTUBE
  • website

© pam productions 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now