• PAM FM stéréo

Haïti - FLASH : Des haïtiens se mutinent au Mexique, refusant d'être déportés


Samedi 29 juin, 116 migrants en provenance d’Haïti (hommes, femmes et des enfants d'âges différents), ont été conduit en bus de la station migratoire de Siglo XXI à l'aéroport de Tapachula dans l'État de Chiapas (Sud du Mexique à la frontière du Guatemala) pour être déportés en Haïti.

Dans le Boeing 727 de la police fédérale devant les reconduire en Haïti, une trentaine d’haïtiens se sont mutinés avant le décollage, refusant d’être déportés, estimant que leur intégrité physique était menacée à leur retour en Haïti. Soulignons que les autorités migratoires mexicaines ont statué après études des dossiers des migrants, que tous les passagers haïtiens de ce vol, ne remplissaient pas les conditions requises pour obtenir l’asile au Mexique et le statut de réfugié.

Après l’intervention de la police, 35 haïtiens impliqués dans cette mutinerie ont été débarqués pour des raisons de sécurité.

Quelques heures plus tard, après que des considérations techniques et de sécurité du Commandant de bord aient été prises en compte, l’Institut national des migrations (INM) a annoncé que les 81 passagers restant avaient quitté le Mexique à destination d’Haïti « Le retour des étrangers a été effectué dans le strict respect des droits de l'homme, en accord avec les autorités du gouvernement haïtien, dans le respect des règles et procédures en vigueur en matière de migration, » a déclaré l’INM dans une note.

Le retour assisté de ces 81 haïtiens s’est effectué dans le cadre d’une opération conjointe entre l'INM et la Garde nationale. Notez que dans le cadre du protocole de transfert et de protection des étrangers la Protections Civile et « Grupo Beta » une organisation mexicaine de protection des migrants ont participé à cette opération.

60 vues

Recevez nos nouvelles

  • facebook
  • twitter
  • YOUTUBE
  • website

© pam productions 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now